question.jpg

 

Quand j'écoute ma fille discourir, ce qu'elle fait à merveille et sans s'arrêter, c'est qu'elle a toujours un truc à dire la poulette, je me rends compte à quel point c'est merveilleux l'innocence de l'enfance. Tout problème a sa solution.

 

-Ta voiture ne roule plus ? T'as qu'à en racheter une, maman ! Ou alors tu la donnes au garagiste, il te la réparera, comme l'autre fois !

 

 

Et quand tu essayes de lui expliquer que dans la vraie vie, ce n'est pas vraiment comme ça que les choses se passent, tu as intérêt à avoir quelques heures devant toi pour tenter de répondre à tous les Pourquoi et les Comment qui en découlent irrémédiablement. En même temps c'est bien normal, elle cherche à comprendre. Et un « C'est comme ça » n'est pas vraiment une réponse satisfaisante. Oui mais voilà, moi je ne suis pas Le Grand Larousse Illustré, je n'ai pas réponse à tout. Et pour être honnête, je ne suis pas la meilleure pour expliquer. D'abord parce que je suis très pragmatique et du coup le « C'est comme ça » il me vient spontanément. Ensuite parce que je n'ai pas les mots les plus adaptés aux petits. Je n'ai pas non plus beaucoup d'imagination quand il s'agit d'inventer un truc sympa et rigolo. Et enfin parce que j'ai du mal à construire une réponse claire et concise. Un peu comme ma fille en fait. D'ailleurs là tout de suite, j'ai du mal à t'expliquer pourquoi je suis nulle pour donner une réponse argumentée. Tu vois, c'est bien la preuve que je n'y mets pas de mauvaise volonté, avec mes petits. Je suis comme ça, épicetou.

 

 

Bon, j'ai quand même réussi à lui faire comprendre deux ou trois trucs. Comme pourquoi les gens qui habitent de l'autre côté de la planète, ils ne tombent pas, de ladite planète. Grande question de base. Si tu n'y as pas encore eu droit, prépare-toi ça ne saurait tarder. C'est vrai que pour le coup, je suis pas peu fière. La gravitation terrestre, je suis même pas sûre que ce soit au programme de maternelle.

 

 

Bon allez, je suis bonne joueuse, je vais te donner ma botte secrète. Au cas où tu sèches vraiment sur une réponse, sans Mon Premier Dico sous la main. Ou que tu ne te sens pas prête à faire un exposé sur la reproduction, la fécondation, la grossesse et l'accouchement suite à THE question:

 

- C'est comment qu'on fait les bébés ?

 

Parce que bon, l'histoire des cigognes, des roses ou de la petite graine, méfie-toi, ça entraîne aussi son lot d'interrogations. Avec lesquelles tu pourrais vite t'embourber. Non ce n'est pas du vécu. J'ai un As dans ma manche, te dis-je. La solution est tellement simple que bien sûr elle ne vient pas de moi. Et elle a d'autres vertus que de te tirer d'affaire. Elle est parfaite pour l'enfant aussi. Alors pourquoi s'en priver ? D'accord, j'arrête de te faire mariner. Mais saches d'abord que tu vas être déçu(e) par le caractère banal de l'idée. Je t'aurais prévenu(e). Donc, devant une question qui te laisse coi, il te suffit de la retourner à l'envoyeur.

 

- Et toi, tu en penses quoi, tu crois qu'on fait comment les bébés ? 

 

Et ben oui, c'est juste ça. Tout un paragraphe pour en arriver là. Mais bon, je t'avais prévenu(e) hein. Mais vas-y, essaye, je te promets que c'est efficace. Déjà ça te permets de situer l'ampleur des dégâts. Selon que ton tout-petit te parle d' « avaler un bonbon » ou de « jouer à la bagarre sous la couette », tu placeras le curseur de ta réponse à l'endroit correspondant. D'ailleurs rien ne t'obliges à rétablir la vérité. Parfois la leur est tellement plus jolie, poétique, originale, drôle, que pourquoi ne pas les laisser rêver encore un peu. Ils ont bien le temps de savoir ce qu'est la méiose, non?

 

 

Allez, comme je suis d'humeur généreuse aujourd'hui, je t'offre un petit échantillon d'une discussion sur-réaliste du moment dans mon quotidien à moi. Tu vas voir qu'il y a pire que le Pourquoi et le Comment. Il y a le Quand, aussi. Enjoy.

 

- Maman, c'est quand déjà qu'on va à un mariage? 

- On part vendredi, après l'école. Mais le mariage c'est le samedi, ma puce.

- Ah, mais là on est quel jour ?

- Mercredi, le jour de la danse.

- Alors attends. Lundi, mercredi, jeudi, vendredi (en comptant sur ses doigts), c'est dans 2 jours alors ?

- Oui mais tu as encore oublié le Mardi dans les jours de la semaine.

- Et on va chez qui, vendredi déjà ?

- Tu sais bien, on en a déjà parlé, Chez Martin.

- Ah chouette, je l'aime bien Martin. Et pourquoi on revient pas à la maison, après chez Martin ?

- Parce ça nous rapproche du lieu du mariage, qui est très loin de chez nous. C'est pour ça qu'on va chez Martin.

- Ah, ben ça tombe bien alors, qu'on va chez Martin vendredi!

- Oui, c'est ça, on va dire que ça tombe bien. Enfin c'est fait exprès en fait, on fait une pause stratégique chez Martin, quoi.

- C'est quoi sracégique ? Et là, on est quel jour maman ? Attends je compte. Lundi, mercredi, jeudi …

- …

- Maman, vendredi c'est le 2ème jour après aujourd'hui, ou le 3ème ?

- …

 

 

 

Dans ces moments-là, je suis en admiration devant les instit' qui doivent en entendre de bonnes toute la journée, des questions. Et qui doivent savoir comment s'y prendre, elles/eux !

 

 

Et toi, tu as des questions ?


Retour à l'accueil