Adultes et enfants n'ont pas la même notion de ce qui est important. Classiquement, alors qu'il est déjà à la bourre pour partir à l'école ou chez Super Nounou, un parent s'activera pour que chaque môme mette ses propres chaussures et son propre blouson. Sauf que le môme, lui, à ce moment là, sa priorité c'est de retrouver le petit accessoire qui va sur le personnage du jeu avec lequel il ne joue jamais. Ou d'aller choisir un jouet / livre / doudou qu'il emmènera pour la journée, alors même qu'on lui a proposé de le faire trente minutes plus tôt.

 


Deux choix s'offrent alors à l'adulte en détresse. Perdre encore deux minutes dans le calme en les laissant chercher, et en égrenant éentuellement à haute et intelligible voix les secondes qui les séparent du départ. Ou alors, perdre deux minutes en s'égosillant pour ramener les petits à sa propre priorité, faut pas déconner, et leur enfiler leurs chaussures, de force s'il le faut. Le rendez-vous de 9h, lui, n'attendra pas.

 

NB : le choix entre ces deux solutions (non exhaustives) n'est malheureusement pas souvent fait de manière réfléchie et intelligente, je le déplore.

 

6ans.jpg


Aujourd'hui le dessein de Choupette est la préparation des cartons d'invitation pour son anniversaire. Alors même que la date fatidique n'est que dans un mois. Et que l'incontournable fête entre copains – enfin entre copines, cette année il semble que ce sera exclusivement féminin- est encore SDF (Sans Date Fixe). J'ai bien pensé à une réplique pertinente, de mon point de vue d'adulte, genre « Et pourquoi on cacherait pas tout de suite les œufs de Pâques, tant qu'on y est ?». Sauf que ça aurait anéanti le mythe des cloches qui sont sensées déposer lesdits œufs. Et que je ne suis pas sûre qu'elle aurait apprécié mon humour. On est souvent mal compris par nos chers  petits.


 

Mais, surtout, j'aurais raté ces longs moments à l'observer, de loin, préparer ses créations. Avec toute l'attention, la minutie et l'amour pour ses copines qu'elle peut avoir. Elle a personnalisé chaque carte, sachant d'avance pour qui elle serait. Alors bien sûr, d'ici la distribution des chères enveloppes, les jolies invit' seront peut-être perdues, malenconstreusement déchiquetées par Bonhomme ou encore désuètes parce que finalement, « Nanette elle est plus ma copine ». Mais qu'importe, elles seront alors refaites avec autant de générosité. Et si elles sont données avec un « C'est moi qui l'ai faite ! » plein de fierté, moi je sais qu'elles ont aussi été préparé chacune spécialement pour sa destinataire.


 
NB : et puis c'est aussi autant de temps où elle s'est occupée toute seule, ce qui n'a pas de prix, on est d'accord !

 

 

 

Et toi, ça t'inspire quoi d'être mère ?

 

etremere-logo

Retour à l'accueil